Nathalie Bacarisse

Graphothérapeute Approche Plurielle

GRAPHOTHERAPIE APPROCHE PLURIELLE

C’est considérer l’enfant dans sa globalité et son environnement.

 

Les difficultés et les souffrances de l’enfant ou de l’adolescent dans sa relation à l’écrit ont pour conséquences :

  • de le placer en double tâche, ce qui réduit sa capacité d’apprentissage et la restitution écrite de ses connaissances,
  • des notes inférieures au potentiel de l’enfant et/ou une fatigue importante,
  • des troubles psychologiques (perte de la confiance en soi, baisse de l’estime de soi, anxiété, signes dépressifs…),
  • de le conduire dans certains cas au désinvestissement partiel ou total de la scolarité.

 

Par la passation d’un Bilan de Graphothérapie Approche Plurielle (BGAP) composé de :

  • une anamnèse complète et détaillée (historique de l’évolution de l’enfant, résultats scolaires, bilans antérieurs : WISC, orthophonique…),
  • des tests spécifiques : posture, vitesse d’écriture, connaissance du tracé des lettres, lettre à un ami,
  • des tests de dépistage : copie (attention), lecture, orthographe, visuo-spatial, latéralisation, vision,
  • une analyse des tests (cotation en fonction de l’âge et de la classe), une conclusion, des recommandations dans un rapport écrit qui pourra être transmis aux autres professionnels, aux médecins scolaires.

la Graphothérapeute Approche Plurielle cherche les causes, passagères ou durables, responsables des troubles de l’écriture (mauvaise posture, troubles de la latéralisation, des fonctions de haut niveau, TDA/H, DYS…, TED, troubles psychologiques…).

 

C’est élargir l’investigation au-delà du constat d’une déficience graphique

pour laquelle une rééducation classique risque de ne pas apporter le résultat espéré.

 

C’est OBSERVER, ANALYSER, COMPRENDRE,

                                                     POUR AIDER AU DIAGNOSTIC,

                                                                                      ET AGIR EN SYNERGIE,

dans un réseau de spécialistes : médecins, pédiatres, neuropsychologues, psychologues, pédopsychiatres, orthophonistes, orthoptistes, optométristes, psychopédagogues, enseignants, psychomotriciens, ergothérapeutes, kinésithérapeutes, ostéopathes, podologues-posturologues…

 

C’est chercher des solutions et remédiations :

  • pour retrouver la confiance en soi, l’estime de soi, se considérer capable de…,
  • pour rendre acteur de sa réussite, de son projet,
  • pour révéler son potentiel,
  • pour atteindre ses objectifs,
  • pour permettre un épanouissement.