Nathalie Bacarisse

Graphothérapeute Approche Plurielle

POUR QUELLES RAISONS CONSULTER

UNE GRAPHOTHERAPEUTE APPROCHE PLURIELLE ?

 

Quand l’enfant ou l’adolescent :

  • est réticent à faire ses devoirs, opposant, que les conflits apparaissent avec les parents
  • dérange son enseignant, trop remuant (a besoin de bouger, tripoter ses stylos, parle trop…)
  • semble insolent, indiscipliné
  • est à l’inverse apathique, ne participe pas, est trop introverti
  • est isolé à la récréation, n’a pas d’amis, n’est pas invité aux anniversaires
  • n’a pas le temps de finir ses contrôles, d’écrire ses leçons,
  • reste à travailler à la récréation ou qu’il ramène le travail de la journée à finir à la maison
  • est fatigué car il fournit beaucoup d’efforts
  • se plaint de douleurs quand il écrit (mal au poignet, au bras, crampe…)
  • éprouve des difficultés à l’école, a de mauvaises notes, qu’il décroche sans comprendre pourquoi
  • manque de confiance en lui, est anxieux
  • ressent un mal être (mal au ventre, mal de tête, malaises, insomnie, absentéisme…)

Quand l’enseignant indique sur les cahiers, sur les devoirs, dans le carnet :

  • manque de soin, d’application, brouillon, sale, cahiers mal tenus…
  • manque d’organisation
  • inattention, difficultés de concentration
  • écriture maladroite, crispée, illisible
  • attention aux fautes d’orthographe
  • la mise en page n’est pas acquise, ne respecte pas les marges, les lignes,
  • n’arrive pas à manipuler correctement les outils ( règle, compas, stylo…), maladroit
  • écriture correcte mais trop lente, n’a pas le temps de finir
  • écriture précipitée, va trop vite
  • a du mal à comprendre les consignes, ou ne les suit pas et répond à côté

Toutes ces manifestations sont le signe d’une difficulté, plus ou moins importante, qui entrave la réussite de l’enfant ou de l’adolescent.

Consultations en Graphothérapie Approche Plurielle :

  1. 1er RDV avec l’enfant ou l’adolescent et ses parents durant lequel les difficultés vont être explicitées. La graphothérapeute a aussi besoin de connaître l’enfant dans sa globalité et les attentes de la famille. Elle expliquera le déroulement de sa prise en charge.
  2. 2ème RDV, si c’est nécessaire et que l’enfant ou l’adolescent est volontaire pour le faire, un bilan complet sera réalisé par la graphothérapeute (voir page GAP).
  3. 3ème RDV, la graphothérapeute remet aux parents un rapport écrit du bilan, qui comporte l’analyse des tests de l’enfant ou de l’adolescent et ses recommandations.

 

Suite à ce bilan détaillé et selon la problématique de l’enfant ou de l’adolescent, la graphothérapeute pourra proposer :

  • une prise en charge à son cabinet pour des séances de rééducation,
  • une orientation de la famille vers d’autres professionnels pour effectuer des bilans complémentaires (orthoptiste neurovisuel, orthophoniste, psychomotricien, psychologue…)
  • une intervention auprès des enseignants pour expliquer les difficultés et aider à trouver des
    solutions à l’école, au collège, au lycée,
  • une aide pour expliquer les démarches administratives auprès de l’Education Nationale pour une prise en charge plus importante lorsque les difficultés sont sévères (PAI, PPS, MDPH),
  • une orientation vers un autre thérapeute, plus à même d’aider l’enfant ou l’adolescent.

On peut remédier aux difficultés à tout âge !

 

Les séances de rééducation ont pour objectifs :

  • de se libérer de l’inquiétude, de l’anxiété face à l’écrit,
  • d’acquérir une aisance, une fluidité, une rapidité de l’écriture,
  • de permettre une communication facilitée,
  • de retrouver une harmonie personnelle et familiale,
  • de découvrir ou retrouver le plaisir d’écrire,
  • d’améliorer les résultats scolaires, de réussir des examens.

 

La Graphothérapie Approche Plurielle c’est agir en synergie avec l’environnement de l’enfant ou de l’adolescent (famille, éducation nationale, autres professionnels…).